Les projections

En quête des nouveaux herboristes, par Daniel Schlosser – samedi 28 à 20h (salle Jacques Villeret) – projection suivie d’un débat en présence du réalisateur

« A la manière d’une enquête, le réalisateur s’intéresse aux nouveaux paysans herboristes, qui tentent de faire réhabiliter le métier d’herboriste dont le diplôme, supprimé en 1941, n’a jamais été rétabli. Pourquoi l’usage des plantes médicinales -qui connaît un véritable engouement des publics- recouvre aujourd’hui une réalité hétérogène, parfois sujette à confusion, et pourquoi il n’existe pas de statut officiel en France ? Quelles sont les difficultés et les motivations de ceux et celles qui veulent renouer avec les plantes médicinales ?  Paysans-herboristes, médecins phytothérapeutes, docteurs en pharmacie, sénateur et député européen, défendent un usage libre  des plantes médicinales en France. »

Temps fort de la Fête des Simples, cette projection marquera la soirée festive de samedi 28. Tourné dans les exploitations de plusieurs producteurs SIMPLES ou impliqués dans la Fédération des Paysans Herboristes, ce beau documentaire est à la fois un excellent plaidoyer pour le métier qu’une source de questionnements quant aux problématiques qui s’y rattachent.

Documentaires à découvrir à l’ECSP

La « grande salle » de l’Espace Culturel et Social de la Pranzière accueillera la projection de films documentaires récents et d’actualité sur le thème du métier de producteur de plantes aromatiques et médicinales, brossant différentes problématiques de la profession.

Cueilleurs en résistance, par Julien Depres – samedi 28 à 14h (projection suivie d’un débat)

« Que signifie aujourd’hui se soigner avec les plantes médicinales et quel en est l’impact sur les ressources ? L’opacité des règles qui ont cours dans cette filière en plein essor pose aujourd’hui de nombreuses questions et soulève tout autant de problèmes d’ordre éthique et écologique. Qui se soucie, par exemple, de la durabilité et de la traçabilité des ressources ? Conséquence de l’implacable logique mercantile, ce manque évident d’encadrement et de régulation conduit à une gestion anarchique des ressources sauvages. Nous mettons en péril la biodiversité et l’équilibre fragile dans lequel nous avons toujours évolué. Le chemin vers une cohabitation entre l’homme et la nature est certainement difficile, mais des solutions existent. » Un regard militant, engagé, responsable … à voir absolument !

L’esprit des Simples, par Pierre Verneuil – samedi 28 à 17h (projection suivie d’un débat en présence du cinéaste)

À l’époque où les paysans représentaient plus de 90% de la population, leur relation multi-séculaire avec le monde végétal leur a permis de développer une connaissance populaire de la nutrition et du soin… Puis, la science moderne a voulu croire que ces connaissances ancestrales étaient périmées. Or, depuis quelques décennies, une nouvelle génération de paysans herboristes redonnent vie à ce savoir. Quelles solutions nous apportent-ils ? Quelle vision du monde nous proposent-ils ? » Pierre Verneuil, cinéaste, témoigne, dans ce film, de quinze années d’immersion dans le quotidien de producteurs de plantes aromatiques et médicinales.

Arnica, la reine des Vosges, par Vincent Froelhy – dimanche 29 à 14h (projection suivie d’un débat en présence du cinéaste)

S’appuyant, entre autres plantes, sur la fameuse Arnica Montana et sa cueillette emblématique sur les chaumes vosgiennes, Vincent Froehly balaye les problématiques actuelles du métier de paysan-herboriste. Détenteurs d’un savoir faire, la cueillette, ils sont toutefois restreints par la réglementation dans la diffusion de leurs connaissances des usages traditionnels et reconnus des plantes médicinales. Une immersion au coeur des plantes, au coeur d’un métier !

Découvrez le résumé du film, en cliquant ici !